Transcender la condition humaine et vivre l’Unité

Dés lors que l’on dépasse le besoin d’exister dans un seul corps et dans une seule conscience, dés lors que l’on accepte d’être un Principe spirituel en cheminement vers l’amélioration et la connaissance de l’Intention première qui nous a mis en mouvement, nous comprenons que l’être humain d’aujourd’hui n’est qu’une facette, une tentative de connaissance, à travers un chemin humain dont le cadre est déterminé par l’époque et ses comportements types ; l’humain est le produit de son époque jusqu’au moment où il choisit de comprendre l’énergie qui l’habite et qui enregistre l’écoulement de sa vie dans les archives de l’Univers.

L’énergie étant à la fois une émanation de notre être singulier et partagée avec l’ensemble des êtres, devenir réceptif et commencer à lire l’énergie autorise à comprendre les cycles du monde. Alors il devient évident que ce qui nous met en mouvement ne provient pas de cette vie, mais est commune à plusieurs vies, vécues à différentes époques sous différentes personnalités – connues ou inconnues de l’Histoire- cela n’a aucune importance sachant que tout aspect que l’on développe dans une vie, s’épuise et ne réapparaît pas dans une autre existence pour conserver l’équilibre de la Quête.

Au travers de toutes ces existences, humaines ou autres (animale, végétale, minérale ou à d’autre niveau de la matière ou de l’esprit- conscience) l’intention initiale continue de se développer et nous mène à vivre Sa quête, notre vie n’est en somme qu’un fragment du résultat global.

En tant qu’ego humain (conscience humaine limitée) nous sommes intimement persuadés d’être le maître en contrôle de notre vie, jusqu’au jour où l’Intention animant notre âme est révélée, et que le champ de conscience de cette âme nous révèle les secrets des vies dans lesquelles elle s’est déjà manifestée.  Ainsi, nous apprenons à connaître par effet miroir, notre singularité d’aujourd’hui, sachant différencier notre histoire, nos valeurs personnelles de celles établies par les autres personnes qui cheminent sur la même intention spirituelle ; chacun d’entre nous développe un chemin spécifique pour étoffer ou purifier une même voie de Connaissance.

Vivre consiste donc à réaliser avec plus ou moins de bonheur cette quête initiale, que l’âme n’a pas choisit mais dont elle-même est l’Outil, un fil de la toile de la création en perpétuel mouvement.

L’éclatement d’une âme en plusieurs fragments d’elle-même, dans plusieurs existences et plusieurs formes vivantes –biologiques ou non- autorise une plus vaste connaissance dans des cadres temporels variés. Une même expérience prenant corps dans différentes lignes temporelles crée une empreinte de la conscience plus  large sur la partition du Temps. L’âme est le témoin et récolte les différents savoirs acquis dans le parcours de chaque expérience. Les époques se superposent comme sur une portée musicale, les civilisations sont les notes de musique qui ornent chaque période du Temps.

En partageant une âme en plusieurs consciences dans des véhicules de chairs placés dans différentes époques, l’Intention spirituelle est vécue pleinement, en une seule Impulsion sur l’échelle du Temps et de manière plus pure puisque aucun ego ne sera suffisamment important pour laisser sa marque  singulière.  Notre terre, notre civilisation, notre temps ne sont qu’une partition à l’échelle des Temps !  Nos problèmes sont les grains de sable nous permettant de créer nos perles de sagesse, nos sérums de guérison. Nous sommes les créateurs des bienfaits universels, même si la fabrique dans laquelle nous vivons, n’illustre pas cela.

Après la théorie, passons à la pratique. Votre nom, prénom et lieu de naissance actuels déterminent le cadre familial (ou l’absence de cadre familial) dans lequel vous venez au monde durant cette incarnation de votre âme. Ce nom et ce que vous en ferez n’est pas en tous points défini par avance, mais le résultat que vous devrez en faire est prédéterminé. En quelque sorte, vous choisissez votre cheminement mais pas la destination. Celle-ci est déterminée par la conscience de l’âme, qui elle-même peut être une conscience très ancienne qui a déjà expérimenté la vie sous d’autres aspects, dans d’autres dimensions et d’autres structures de la matière.

Ainsi, vous pouvez être sous une forme humaine et ne pas uniquement avoir des souvenirs ou des connaissances restreintes à la condition humaine. Votre âme s’attend à certains résultats, bien qu’elle reste ouverte à vos choix. Ainsi, nous collaborons avec Nous-mêmes…Nous-mêmes, vous l’avez compris définit toutes les formes que vous contenez et que notre âme contient et ça peut faire du monde!

La conscience humaine se définit principalement par la différenciation entre ce qui vient de « moi » et ce qui vient de « l’autre », de l’extérieur, soit un égocentrisme naturel. Tel le nouveau-né, nous cherchons en permanence à attirer l’attention des autres sur notre vie où tout tourne autour du Moi, de la conscience intérieure, des besoins intérieurs et des nécessités de survie du corps. Puis au fur et à mesure que l’on acquiert du confort, de la « sécurité matérielle », les nécessités se déplacent vers des buts psychiques tels que la reconnaissance des différents rôles et talents que nous développons au fil de notre vie, souvent ce n’est qu’à la fin de notre vie humaine que certains finissent par se demander si toutes ces démonstrations et aptitudes au mouvement – réel ou psychique- auront servies un but plus grand que celui de nous amuser ou de nous abuser nous-mêmes.

Ceux dont l’âme est active en lien avec leur conscience humaine auront eu un accident, un drame ou une chance qui leur permettra de voir au-delà d’eux-mêmes et de sortir des préoccupations narcissiques. Ils s’engageront sur une voie où leurs talents sera mise à la disposition d’une cause ou d’un idéal. Certes, c’est passionnant et cela enseigne le Don et l’humilité, mais une âme n’est pas une association de charité ; c’est un outil qui est chargé d’une Mission pour une Conscience dont l’Intention doit prévaloir sur tous les autres aspects. Accepter d’être au Service de cette charge nécessite de ne pas exister pour soi, ni pour une cause, ni pour rien d’autre que l’Intention à l’origine de cette mission spirituelle.  Nous ne sommes pas les sauveurs du monde mais les Apprenants du Monde, or nous sommes souvent ignorants et fiers de l’être.

L’innocence ne consiste pas à rester ignorant, mais à être capable de conserver une énergie pure tout en traversant des expériences marquantes. Notre histoire peut nous marquer et s’inscrire sur notre âme mais elle ne doit pas la détruire. La gomme, pour les expériences traumatiques qui laisseraient des traces indélébiles, reste l’Amour de Soi, l’Amour et la reconnaissance de sa propre lumière, soit de notre véritable Talent spirituel, celui qui est présent dans chacune de nos incarnations sous sa forme brillante, aimable ou sous sa forme dramatique et dangereuse, puisque nous exprimons notre lumière dans toutes les directions, bien qu’ à l’ombre, la lumière n’est pas perçue avec la même intensité.

Ce que nous sommes au travers des expériences du Temps n’altère pas notre Nature spirituelle, puisqu’elle-même reste totalement pure et intacte, nous ne sommes que Sa projection dans les Instants qu’Elle a choisi d’expérimenter. Alors, pour revenir à notre Origine, il suffit de se souvenir de l’Intention qui a conduit à se lancer dans cette histoire projetée dans laquelle nous vivons en tant qu’être humain, en tant qu’âme ou en tant que conscience. Se souvenir « d’avant » pour retrouver l’Instant qui nous a mené jusqu’ici.

« Je suis ce que je suis » est la formule consacrée exprimant précisément le chemin à faire en pensée, en action, et en énergie. Reste à retrouver ce qui se cache dans « je suis »…qu’êtes-vous ? Quelle part de nous reste vivante lorsque tout est consommé ? Quel aspect de nous appartient à l’Être immortel  qui nous projette ?

Un indice ? Nous sommes ce que nous aimons le plus, ce pour quoi nous pourrions nous soumettre sans conditions tout en conservant la joie et la sensation d’être vraiment vainqueur. Moi, j’appartiens et je suppose que je sers la voie de la Mère Universelle soit l’Intelligence Universelle. Alors je peux dire « Je suis l’Intelligence et la Vie », car à cela je m’abandonne avec fierté et honneur : cela représente mon être dans toutes ses dimensions, à chaque niveau d’expérience et dans chacun de mes choix.  Et c’est ainsi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s