Se libérer de la possession d’entités

Comment une entité est-elle créée? D’où vient-elle?

Pour comprendre ceci, nous devons explorer la structure du corps humain. Les êtres humains possèdent plusieurs corps : le physique, l’éthérique, l’astral et des corps mentaux inférieurs; ainsi que le mental supérieur, bouddhique et des corps atmiques, qui composent le royaume de l’âme. Pour notre étude, nous nous occuperons des quatre corps inférieurs.

Le corps éthérique : votre corps physique possède un corps éthérique qui lui est associé, auquel il est entremêlé, un corps d’énergie subtil; c’est la force de vie qui soutient et anime votre corps physique. Votre corps éthérique lie votre corps physique dense avec votre corps astral, autrement dit émotionnel.

Le corps astral : votre corps astral est le siège de vos désirs et émotions. Ces émotions peuvent s’étendre et varier des plus sombres (désirs qui poussent à la cruauté, à l’avidité, à la dépendance, et à des pratiques sexuelles perverties) aux plus élevées (les désirs de joie, de paix et de libération d’âme).

Le corps mental inférieur : votre corps mental inférieur est le siège de la pensée concrète et du raisonnement; quand il est étroitement entrelacé avec le corps astral, sa faculté pensante est recrutée pour accomplir les désirs inférieurs du corps astral : il cherche des façons de soutenir vos besoins élémentaires primordiaux, comme contribuer délibérément, manipuler, et inventer des moyens pour obtenir ce que vous souhaitez. La plupart des personnes vivent sur ce plan d’existence.

À la mort le corps physique se décompose et retourne à la poussière. Le corps éthérique continue quant à lui à vivre, emportant avec lui le corps astral et le corps mental inférieur.

Si la personne avait des attachements émotionnels forts, soit envers une personne aimée ou détestée, soit envers l’alcool, la drogue, le sexe, voire le pouvoir politique ou quelque chose d’équivalent, l’âme dès lors ne peut passer à autre chose, ou se développer. Le corps éthérique astral s’attarde alors au plan éthérique le plus bas et dans les sous-plans astraux appropriés au niveau de l’évolution de cette personne.

Si l’âme tend à continuer son voyage d’évolution, le corps éthérique astral expérimente alors une deuxième mort, se brise en sous-parties, laissant derrière lui des coquilles éthériques astrales qui devraient se désagréger au fil du temps, ce qu’elles ne font pas souvent. Ces coquilles conservent leur instinct de préservation

Aussi, ces coquilles et corps éthériques astraux conservent certains des désirs et des appétits de leur personnalité précédente, mais elles n’ont plus de source de vie pour les animer. Si elles parviennent à s’attacher à une personne vivante, elles peuvent alors l’utiliser comme source d’énergie, elles deviennent dès lors des entités exploitant l’être qu’elles ont capturé.

Haut de Page