La Patience

la patience

« La patience est, en essence,  la capacité de supporter la souffrance sous toutes ses formes.

Cette vertu est comparable à un terrain fertile où les fleurs des trois disciplines peuvent s’épanouir en répandant le parfum suave de leurs qualités.

Pareille aussi à une clôture qui protège ces fleurs, la patience présente trois aspects:

il y a d’abord la patience qui permet d’assumer le fardeau des souffrances et des difficultés rencontrées lorsqu’on oeuvre à son propre bien et à celui des autres;

puis la patience d’accepter, imperturbablement, tous les maux que les autres peuvent nous infliger;

et enfin, la patience qui consiste à ne pas craindre les enseignements profonds, comme ceux sur la vacuité … »

 

Le trésor de précieuses qualités – KANGUYR RINPOCHE  – (1897 – 1975)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s