Se libérer pour monter

A force d’avoir choisi de nourrir le négatif depuis des lustres, les humains ont créées et entretiennent toujours des habitudes et dépendances vitales difficiles à modifier et, parmi des centaines, voici les plus importantes :

Dépendances de mauvaises nouvelles largement servies par les médias traditionnels.
Dépendances de peurs et de croyances limitatives, servies depuis l’enfance à commencer par les parents, la famille et toutes les futures relations.
Dépendances affectives, d’amour, d’amitié, d’attentions et de considération.
Dépendances de plaisirs immédiats et attraits de la chair et des plaisirs de la chair.
Dépendances de domination et de soumission.
Dépendances de nourriture et de boissons, en particulier alcool, sucre et sel.
Dépendances du besoin de tout savoir et/ou de distractions abêtissantes.

Dépendances aux jeux, à l’évasion, aux autres, au bruit ou au contraire du silence et de l’isolement.
Dépendances de la mode et de concepts manipulés par les personnes influentes.
Dépendances au travail, à la consommation, aux achats compulsifs, à la sensation de posséder.
Dépendances au service, à l’utilité, au besoin d’être important, reconnu ou gratifié.
Dépendances aux rites et rituels, aux dieux et déesses, aux religions, aux superstitions, à des chefs religieux, politiques ou scientifiques.

Dépendances au besoin d’être sauvé, récompensé et être bien vu de ses supérieurs ou de son Dieu.
Dépendances de visions de cruauté, de souffrances des autres, de faire du mal, de punir ou d’en subir les effets.
Dépendances à être entourés d’humains ou d’animaux par peur de la solitude.
Dépendances aux médicaments, aux drogues, aux aides pour se sentir bien.
Et depuis peu, dépendances aux réseaux sociaux, à son image, au besoin d’épier et de tout savoir sur les autres, aux jeux et aux communications virtuels.

Tout ceci n’est qu’un panel de ce qui bloque actuellement le passage des humains en dimension supérieure. Nous comprenons la difficulté de vous libérer de tout cela et en même temps, nous savons que c’est tout à fait possible.
Les portes de l’enfer et du paradis intérieur sont proches.

Il suffit de libérer ces dépendance pour passer d’un état à un autre, telle la chenille qui se restructure complètement pour se transformer en papillon en passant par l’oubli total de sa première nature.

Nous ne saurions que trop vous conseiller de libérer toutes vos peurs en passant du temps à vous connecter à votre essence cosmique lumineuse qui est pure énergie de création.

A transformer vos habitudes alimentaires et sociales pour développer plus de légèreté, d’autonomie et de liberté. A devenir maitres de vos choix et reprendre votre pouvoir.

A vous ouvrir à la paix, à la tolérance et à l’amour et à observer avec neutralité plutôt que de vous impliquer.
A aider sans être asservis et à vous reposer sans procrastiner.
A vous réjouir et profiter de bons moments de partage tout en étant bien seuls.
A vous épauler et coopérer fraternellement.
A développer la vision de ce que vous désirez réellement vivre et à vibrer cette réalisation.
A vivre en conscience de votre appartenance au champ quantique, la source de tout ce qui est.

Si vous ne pouvez pas tout faire en même temps, commencez par modifier une habitude et une autre et le reste suivra.
Plus votre énergie monte et plus vous êtes aidés pour libérer le surplus, tel un montagnard qui se déleste en cours d’ascension de matériel devenu inutile et retrouve des forces.
Le paradis et l’enfer sont des états vibratoires intérieurs.
Plus vous allégez votre vie avec neutralité de pensées et d’émotions et plus l’élévation se manifeste naturellement.

L’amour sincère et inconditionnel est la clé de la porte du paradis.

Il vous reste à la manifester et à l’ouvrir.
Bonne élévation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s