Soyons conscients de l’Unité

Unité spirituelle

 

L’unité est la confiance. Nous sommes unifiés avec Tout Ce Qui Est, et cela ne peut jamais être changé, peu importe ce que nous mettons en scène en surface. Nous pouvons faire confiance à l’Amour qui est tout, au-delà de tout ce qui semble apparaître. Nous avons l’habitude de nous fier à la logique. On peut travailler avec ça. Nous pouvons travailler avec toutes les fausses croyances auxquelles nous sommes attachés, car tôt ou tard nous remarquerons que notre attachement au faux est douloureux.

Notre attachement au faux, à la logique de ce monde, à la cause et à l’effet physiques, nous laisse comme un personnage vulnérable, et non comme l’immensité que nous sommes. Nous jouons faible quand nous avons toujours été fort. Nous voyons les autres personnages comme étant affaiblis et vulnérables alors qu’ils sont et n’ont toujours été que de la force.

S’il y a une limitation qui semble affecter une personne que nous regardons, mieux nous savons que la limitation est irréelle et que l’être que nous semblons regarder est et a toujours été illimité. Il s’agit de se lever et de laisser tomber les chaînes. Il s’agit de réaliser que personne autour de nous n’est enchaîné. Chaque être est le pouvoir lui-même. Ils reflètent notre Soi vers nous. Quand nous les voyons comme autres que ce qu’ils sont vraiment, nous voyons à travers le prisme du mensonge.

Le créateur, la création, est ce qui nous unit tous. Nous avons été créés comme une extension de l’Amour, et nous sommes unifiés avec tous les êtres. Cela sape le concept d’autonomie. Nous n’avons jamais eu d’autonomie. Nous avons eu le fantasme d’une autonomie qui n’a jamais été possible. Si nous croyons que nous sommes autonomes, alors notre commutateur est basculé en mode fantastique. Nous croyons que nous sommes un personnage, et ce personnage reçoit ses ordres de l’ego. Prendre des ordres de marche n’est pas de l’autonomie. Ce n’est pas la liberté. Les ordres de marche nous disent que nous sommes séparés et que nous sommes responsables.

Toute la peur qui surgit dans ce fantasme d’être un personnage autonome concerne la résistance au retour à la Source. Si nous nous sommes montrés avec succès comme un personnage faible et vulnérable qui doit mourir, nous devons avoir brisé la création. Si nous avons brisé la création, notre créateur nous détruira. La seule façon de continuer, c’est de continuer à mourir, de continuer à apparaître comme des personnages qui meurent. C’est la seule façon de bloquer la conscience de notre Créateur.

C’était de la fantaisie. La fantaisie n’est rien du tout. La création ne peut pas être et n’a jamais été brisée. Nous n’avons jamais défié personne parce que la création, dont nous sommes une partie inextricable, est harmonieuse. Ce que nous sommes est essentiellement harmonieux et ne peut être changé. Nous sommes parfaitement en sécurité en retournant à la pleine conscience de la création. En fait, c’est la seule façon de se débarrasser de toute douleur et de toute peur. Le chemin de la Source est sûr, et nous sommes toujours les bienvenus. Nous sommes toujours fêtés. Nous sommes toujours considérés comme innocents. Tous les êtres jouant des personnages sont vus de la même façon.

Tandis que nous semblons encore nous promener dans une fantaisie qui se joue dans l’Esprit, nous pouvons faire confiance au Christ en chacun de ceux que nous rencontrons. Nous pouvons faire confiance à l’Unitude, à la vérité immuable de leur harmonie éternelle avec tous les êtres. Peu importe à quoi ressemble la surface pour nous. La surface n’a pas de sens. Connaissons la vérité, et nous l’élargirons dans notre expérience et la leur.

Il ne s’agit pas d’énoncer des théories. Il ne s’agit pas de discussion. Il ne s’agit pas de convaincre. C’est à propos de l’esprit. Il s’agit de la guérison de notre esprit, de nous aider à trouver notre volonté de revenir à la pleine conscience de notre Tout. Quand nous sommes avec un autre ou pensons à un autre, tenons simplement dans notre conscience, comme plus important que tout ce qui semble se produire, leur intégrité, leur béatitude, leur innocence au-delà de tous les rôles et luttes et histoires. Si nous pouvons voir les leurs, nous pouvons voir les nôtres. Si nous pouvons rester dans cet espace ouvert, nous sommes ouverts aux conseils. L’orientation nous mènera à travers cette fantaisie, à travers sa fin, jusqu’à la Source.

Quand nous faisons confiance au Christ, à l’Unitude que tous les êtres partagent, à l’Unitude qui peut guider notre expérience, notre foyer est au-delà de la fausse surface. Gardons-le ici, et arrêtons de nous référer au faux pour nous guider. Gardons la conscience au-delà de la fausse surface, et on s’occupera de nous. On s’occupera de nous parce que nous ne nous accrocherons pas à un malentendu selon lequel nous devons contrôler, en tant qu’entité distincte, la survie du corps.

Lorsque vous sommes investis dans la survie, la satisfaction et le confort apparent du corps, nous sommes investis dans la peur. Il suffit de remarquer. Remarquons quand, à la recherche de la survie, de la satisfaction et du confort d’un corps, nous nous sentons mal à l’aise. Notons quand nous nous sentons incomplets. Remarquons quand nous nous sentons vulnérables. Ce sont autant d’indicateurs que nous investissons dans le mensonge. Ne bougeons pas et trouvons notre volonté de faire corriger notre perception. Si nous permettons à notre perception d’être corrigée, l’expérience du corps peut devenir neutre et indolore, sans inconfort émotionnel et physique.

Quand nous faisons confiance au Christ – l’intégralité, l’Unitude, l’harmonie éternelle – nous sommes accordés à la guidance, loin des réactions habituelles et des modèles basés sur la peur et l’identification de l’ego. En d’autres termes, nous sommes tournés vers la lumière. Pour se tourner vers la lumière, il faut se détourner du mensonge. Il faut être prêt à reconnaître les mensonges et à les laisser tomber. C’est à nous de prendre la décision de tourner le dos à la fantaisie, aux mensonges. En nous enroulant dans le fantasme de l’illusion par notre propre choix, nous tournons aussi le dos à ce qu’il nous dit par choix.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s