Relâcher l’emprise de la personnalité

S’il existe en nous un Moi véritable, pourquoi n’est-il pas naturellement apparent et manifeste? Pourquoi notre dimension spirituelle n’est-elle pas installée d’emblée? Pourquoi nous faut-il un effort pour la découvrir?

Parce que c’est à ce prix qu’elle peut se développer et prendre de la force, telle un muscle que l’on entraine par l’exercice physique et qui se développe en affrontant une force antagoniste, une résistance.

En réalité, notre Essence était manifestement présente à notre naissance. Mais par la suite elle a été recouverte par la personnalité que nous nous sommes construite au cours de notre vie.

La personnalité est la résistance qui s’oppose au muscle de l’esprit. Elle est constituée de nos comportements, habitudes, coutumes, culture, style de vie, règles idéales de « bonne » conduite, etc.

Nous l’avons élaborée peu à peu, de façon inconsciente, en réaction aux situations et événements plus ou moins douloureux que nous avons vécus et aux influences diverses que nous avons reçues.

C’est un vêtement que nous avons tissé, qui a été nécessaire pour que nous soyons acceptés et aimés dans ce monde. C’est le personnage que nous avons adopté pour paraitre à l’image de ce qu’on attendait de nous.

C’est un déguisement, un masque (le mot personnalité vient de Persona, mot étrusque signifiant masque de théâtre).

Malheureusement, le plus souvent, notre personnalité ignore, délaisse ou repousse notre Essence.

Nous sommes tellement habitués à ignorer notre Essence, à agir et penser selon notre personnalité, que nous avons oublié qu’elle n’est qu’un déguisement momentané, un accessoire de théâtre, un vêtement social, et nous avons l’impression qu’elle est réellement nous-mêmes.

Nous sommes très attachés à notre personnalité car nous pensons que c’est grâce à elle que nous pouvons être acceptés et reconnus.

Nous avons peur d’être rejetés si nous l’abandonnons et nous déployons beaucoup d’efforts pour nous conformer à elle et nous sentir dignes d’être aimés. Lorsque nous ne recevons pas les récompenses de notre effort, nous nous sentons non respectés, blessés.

Ces réactions émotionnelles négatives sont le signe de notre attachement à la personnalité.

Afin de permettre à notre Essence de reprendre sa place et de se déployer, il est nécessaire de desserrer l’emprise de notre personnalité qui nous pousse à contrôler nos émotions et comportements et à bloquer notre spontanéité.

Relâcher la personnalité, c’est nous autoriser à être plus spontanés dans nos comportements, à la façon de l’enfant.

Le petit enfant vit ses élans dans l’énergie du moment et dans la confiance – du moins tant qu’on ne lui forge pas une personnalité en réprimant ces tendances.

Quand vous réagissez comme des enfants, comme le veut votre être intérieur, votre conscience vous dit: « non, il ne faut pas. Je suis … un grand professeur, par exemple, je n’ai pas le droit de me laisser aller ». S’il vous plait, désorganisez ce comportement extérieur.

Quand vous ne travaillez pas au niveau de votre mental, vous êtes plus près de votre coeur. Vous dansez. Vous êtes dans la plaisanterie. Laissez tomber votre personnalité! Quand vous êtes dans la plaisanterie et dans la joie, vous prenez toutes les choses avec aise comme le font les enfants…

La spiritualité, ce n’est pas se dire disciple de tel grand maître. C’est se relâcher. C’est être honnête avec soi-même, très clair, sans ambiguïté, sans hypocrisie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s