Laisser ce rêve se dissoudre dans l’incommensurable.

Lorsque la vague revient, ne la repoussez pas. Elle vient vous rappeler une part de vous que vous ignorez encore et que vous continuez de fuir. Elle est là pour vous remémorer ce que vous Êtes.

Laissez le chagrin et la tristesse vous parler des temps anciens.
Laissez les regrets vous montrer la blessure encore cachée qui a besoin d’être entendue.
Laissez l’anxiété et l’angoisse vous dévoiler la raison de leur présence.
Laissez l’effondrement vous fracasser et vous mettre à nu.
Laissez les sanglots vous noyer et vous montrer les tourments que vous avez tant reniés, trop attaché à l’espoir d’un bonheur à l’horizon qui n’arrivera jamais.

Votre rêve est juste en train de sombrer. Il perd de sa superbe parce qu’il n’y a pas de vie dans cet espace brumeux, uniquement des images qui flottent sans cesse, essayant de vous mener dans des contrées qui n’existent nulle part ailleurs que dans l’imaginaire confus.

Ce rêve vous coupe de cette seule réalité qui existe, celle que vous goûtez à cet instant précis si vous y prêtez toute votre attention.

Ce rêve d’un monde meilleur que vous convoitez avec ardeur n’est malheureusement possible que dans cette volonté de la personne en qui vous croyez encore, qui vous miroite un futur qui ne verra jamais le jour, mais qui vous conduit doucement vers d’interminables troubles.

Revenez ici et maintenant dans ce qui Est, même si dans cet espace, vous faites la désagréable et amère expérience de la souffrance. Embrassez-là pleinement, plongez dans tous ces états jusqu’à vous y perdre. Ne retenez rien. Le salut est là, dans cette obscurité qui s’abat sur votre monde.

Personne ne peut vous aider à part vous, en vous laissant échouer au plus profond de l’abîme. Rien ne peut calmer votre douleur, que l’abandon à celle-ci en la laissant se répandre dans vos entrailles.

Cette traversée n’est qu’une invitation de l’Un, à laisser ce rêve se dissoudre dans l’incommensurable. Il vous offre ses bras pour que vous y retrouvez enfin l’apaisement qui ne vous a jamais déserté.

Dans ce naufrage émotionnel, Tout, absolument Tout vous ramène à Vous, dieu vivant sur cette terre. Tout ce que vous avez mis comme espoirs sur votre chemin et toutes les illusions auxquelles vous vous êtes accroché sont pulvérisés dans cet accueil que vous seul pouvez réaliser.

Au sein de cette même expérience, l’amour et la lumière, tant recherchés, se densifient, qui attendaient en définitive tranquillement le bon moment pour se révéler.

Vous aimez mon blog : Abonnez-vous, faites abonner vos amis, vous recevrez automatiquement les nouveaux articles. Précisez votre adresse mail dans le tableau situé sur la droite de ce texte. Haut de page côté droit ==>
Vous aimez cet article? Donner votre ressenti ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s