L’enfant.

Soyez gentil avec le petit enfant qui est en vous.

Pendant des années et des années, il a porté un très lourd fardeau ; tout ce que vous avez refusé de regarder, enfoui et ignoré est devant lui.

Aujourd’hui, donnez-lui une chance de crier, de pleurer, de donner des coups de pied et d’être l’âge qu’il est vraiment.

Montrez-lui à quel point vous l’aimez ; prenez-le dans vos bras, chuchotez-lui un « je t’aime » sincère et faites-lui savoir qu’il n’a plus à porter le fardeau tout seul.

Il vous a rendu un grand service et mérite d’avoir le temps de jouer et de créer maintenant.

En lui permettant d’ « être « , tout simplement, vous honorerez l’enfant que vous étiez et que vous êtes maintenant !

Vous aimez mon blog : Abonnez-vous, faites abonner vos amis, vous recevrez automatiquement les nouveaux articles. Précisez votre adresse mail dans le tableau situé sur la droite de ce texte. Haut de page côté droit ==>
Vous aimez cet article? Donner votre ressenti ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s