Ne pas mettre de peurs dans ce mot “chaos”.

Le chaos veut dire désordre. Lorsque nous rangeons notre maison, lorsque nous rangeons, par exemple, un tiroir ou une armoire, nous la vidons pour ranger à nouveau d’une autre manière. Notre cheminement intérieur crée du désordre. Ce désordre, nous pouvons le ressentir au niveau de notre corps, au niveau des émotions, au niveau de notre mental, au niveau de notre esprit, c’est un désordre afin qu’une autre façon d’être s’installe.

Lorsque nous mettons du désordre dans notre maison afin de la ranger, certes pendant un certain temps, nous avons un inconfort et puis cet inconfort disparaît quand nous avons à nouveau rangé. Mettons plutôt en association au mot chaos, l’inconfort et il est important d’accepter l’inconfort afin que celui-ci puisse exister le moins longtemps possible.

Beaucoup d’êtres ont déjà fait beaucoup de rangement sur leur chemin. Ainsi que reste-t-il à ranger maintenant ? Bien peu de choses. Toutefois en cheminant au plus près de notre centre, nous touchons des désordres très très subtils, fondamentaux, de notre existence. Et c’est pour cette raison que nous pouvons nous sentir plus bousculés maintenant que ce que nous l’étions auparavant, alors qu’auparavant, nous avons déplacé des tonnes et des tonnes de blessures, de cristallisations. Aujourd’hui ce que nous déplaçons est infime. Toutefois ça ébranle nos bases, ça ébranle nos premiers réflexes de protection.

Les réactions émotionnelles que nous vivons sont  beaucoup plus importantes que l’importance elle-même de ce dont nous nous libérons. Parce que, à force d’être bousculés, nous atteignons un seuil de tolérance qui est très faible. Ainsi imaginons, pour donner un exemple parlant, que tous les jours quelqu’un vient nous taper sur la main avec un marteau, c’est douloureux, c’est très douloureux. Tous les jours, l’opération se renouvelle et puis un jour le marteau ne vient pas, mais à la place c’est une petite aiguille qui vient vous piquer. En temps normal, ce petit piquement va  simplement vous créer une toute petite réaction dans votre corps. Or, du fait que nous ayez reçu tous ces coups de marteau, cette petite piqûre va créer une grande réaction,  très vive.

– Y en a marre!…

Exactement, c’est ça. C’est un ras-le-bol.

Mais nous devons aller au-delà de ce “y en a marre”, parce que ce ” y en a marre ” peut couper notre envol et c’est bien dommage. Ce serait bien dommage parce que nous y sommes presque. Nous avons presque réussi à enlever toutes nos chaînes et il serait dommage que nous n’ayons plus de force, une fois les chaînes enlevées, que nous n’ayons plus de force pour nous envoler.  Ces nettoyages ont été incessants depuis ces dix dernières années, incessants. Un nettoyage en a chassé un autre et ainsi de suite. Nous n’avons pas eu de répit parce que le moment était vraiment propice à cette élévation, à cet envol, à cette libération. Et le moment étant propice, beaucoup d’êtres galactiques,  ont œuvré pour nous accompagner  dans cette libération incessante. Ainsi, ne craignons pas le chaos !

Le chaos c’est une perte de repères. Nous perdons tous les repères anciens mais en même temps nous nous centrons dans notre coeur et nous trouvons nos ancres dans notre coeur. En même temps, nous retrouvons nos origines, nos origines divines. Nous retrouvons cette force divine. Alors certes si les corps sont fatigués, si les esprits, l’émotionnel, sont fatigués par tant de nettoyages, notre force intérieure, même si nous ne nous en rendons pas vraiment compte, est en train de grandir et c’est elle qui nous permet de nous ancrer dans notre coeur et c’est elle qui nous mène vers de nouveaux repères pour ne pas être perdu. C’est pour cela que   maints et maints outils nous sont donnés afin de nous aider à continuer à trouver cette force.

Le chaos, le désordre est indispensable, vous le comprenez maintenant, afin de mettre un nouveau rangement, nous disons rangement, afin de ranger autrement les choses, afin de plonger dans un autre jeu. Nous sommes invités à ne plus charger ce mot « chaos » d’énergie de peurs. Voyons juste le désordre nécessaire pour le nouveau jeu.

Nous avons tous vécu des situations difficiles, douloureuses, des situations qui nous ont fait évoluer, qui nous ont ouvert de nouveaux horizons, qui ont engendré de nouvelles prises de conscience, qui ont amené de nouvelles façons de voir les choses, qui ont allégé notre mental et notre coeur. Nous y avons survécu et nous sommes encore là aujourd’hui,  encore porteuse et porteur de cette flamme de renouveau.

Ainsi, ne craignons plus rien !

 L’humanité évolue vers la communion de cœur. Pour le moment, dans la vie dans la dualité, s’est installé l’individualité, c’est-à-dire que chaque individu pense pour lui. C’est pour cette raison qu’il y a tant de conflits car chacun veut tirer la couverture à soi. Chacun a des privilèges de n’importe quelle manière que ce soit et chacun veut conserver ses privilèges au détriment du bien collectif. Il y a eu des tentatives de collectif, toutefois toutes ces tentatives ont échoué parce qu’il y a cette forte propension à l’individualité. L’humanité évolue vers, non pas la pensée unique, ce n’est pas du tout ça, c’est plutôt le coeur unique, c’est-à-dire que l’humanité va vers cette communion de coeur qui fera que le coeur de chaque individu va battre au rythme du coeur du collectif humain.

Ainsi, il va naître de cela une cohésion. Il est encore question de cohésion,  une cohérence dans les pensées, une cohésion dans les actes. Il ne s’agit pas d’une pensée unique parce que chacun va garder sa personnalité, sa créativité, ses envies de vivre des expériences. Toutefois étant donné que les cœurs seront unis en un seul coeur, toutes les créations pourront se vivre en accord parfait avec le coeur humain, le coeur de l’humanité. Nous allons vers cela. N’est-ce pas merveilleux ?

C’est la complémentarité.

le chaos

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s