IMAGINEZ QUE VOUS PUISSIEZ ACCÉLÉRER LE TEMPS !

Imaginez que vous puissiez avoir des temps différents, à savoir que vous puissiez accélérer le temps.

À ce moment-là, vous allez pouvoir vivre une expérience en accéléré qui pourrait être un futur de votre expérience présente.

Si cette expérience se situe dans un petit instant entre deux temps observables, c’est-à-dire si vous bénéficiez d’un vide dans le temps pour vous plonger dans ce vide et faire une expérience en accéléré, vous allez bénéficier d’un futur immédiat.

L’accélération du temps pourrait ainsi permettre de se créer un futur absolument inobservable, imperceptible, et qui ne serait que potentiel. *

Donc nous partirions dans ce que nous appellerions des ouvertures temporelles pour voyager dans le temps et revenir avec la connaissance d’un futur.

Vous imaginez l’intérêt d’une telle expérience?

Notre vie n’est faite que d’agressions et de temps de réponse. Nous devons à chaque instant trouver la solution à des milliers de problèmes.

Notre corps est fait pour trouver des milliers de solutions à des milliers de problèmes instantanément.

En bénéficiant d’une accélération du temps dans des ouvertures temporelles, nous pourrions aller chercher les solutions à nos problèmes et les mettre dans notre présent immédiatement.

À ce moment-là, cela signifierait que nous vivons en actualisant des futurs potentiels.

Alors vous allez me dire : qu’est-ce que c’est que ces futurs potentiels ?

La mécanique de l’infiniment petit, qu’on appelle mécanique quantique, permet de voir ce que peut être un futur potentiel.

En effet tout dans l’Univers – dans l’infiniment petit – n’est que particules en perpétuelle agitation. Le repos n’existe pas. Il n’y a pas de repos signifie qu’il n’y a pas de présent, il n’y a que des futurs possibles. Il est absolument impossible de trouver dans une agitation le moindre présent. Tout n’est que potentiel.

Or, il se trouve que si nous effectuons des mesures, nous obtenons bien quelque chose de figé, nous obtenons des mesures précises, nous voyons dans nos appareils des quantités bien remarquables.

Cela signifie que l’observateur, le technicien, celui qui expérimente fige un futur dans son présent.

Nous savons aussi que si nous prenons deux opérateurs, deux observateurs, ils vont figer deux présents différents, à savoir qu’une même particule pourra avoir deux présents différents.

Vous voyez donc que la notion de futur potentiel est très intéressante dans l’infiniment petit.

Alors, pourquoi ne serait-elle pas intéressante dans notre quotidien, puisque nous sommes faits de particules et que nous sommes dans un environnement tel que tout n’est constitué que de grosses particules qui nous entourent dans des horizons infinis qui eux-mêmes peuvent être considérés comme particules dans des horizons encore plus grands ?

Suite ICI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s